Quelle est ma relation avec la photo ?

1- Quelle est votre expérience photo ?

Autodidacte, je pratique la photographie depuis près de 15 ans maintenant.
D’abord en argentique, puis en numérique, j’ai fait mon apprentissage à travers les livres, les forums, les clubs photos…

Aujourd’hui, j’ai toujours cette même soif d’apprendre.
Je consulte régulièrement les blogs de photographes pro qui sont sources d’inspiration pour moi.
Grâce à ces sites et les réseaux sociaux, je suis en contact étroit avec certains d’entre eux.
Ils nous arrivent parfois de nous rencontrer pour échanger autour de notre passion qu’est la photographie sociale.

2- Quel est votre statut ?

Je suis auto-entrepreneur.

Depuis 2009, le statut d’auto-entrepreneur permet de déclarer une seconde activité.
Ayant régulièrement des demandes pour couvrir les mariages de proches puis de moins proches, j’ai décidé de sauter le pas et de profiter de ce statut pour déclarer et faire reconnaitre mon travail.

En faisant appel à mes services, vous travaillez donc avec un photographe déclaré, qui paye ses cotisations et ses impôts mais surtout un professionnel qui est dans le devoir de vous restituer un travail de qualité répondant à un contrat établi entre les parties.
C’est aussi pour vous, une tranquillité d’esprit vis-à-vis de la loi…

3- Quel matériel utilisez-vous ?

Je dispose de 2 boitiers Canon (5D mark II et 6D), indispensables pour la bonne couverture d’un mariage.
Plein format, ils sont tout deux issus de gamme expert et professionnelle avec une excellente réputation dans le milieu portrait et du mariage.
Pour ce qui est des objectifs, je dispose de 3 zooms allant du 17 au 200mm dont les réputés Canon 24-70L USM et 70-200 L USM. Je dispose aussi de trois focales fixes de 35, 50 et 85mm à grande ouverture pour répondre aux besoins les plus extrêmes.

4- Pourquoi un deuxième boitier ?

Un mariage ne se reprogramme pas comme on reprogramme une séance.

Ce deuxième boitier est là pour parer à l’imprévu. Un problème technique sur un appareil photo, aussi pro soit-il, peut arriver n’importe quand. Surtout qu’aujourd’hui les boitiers comportent de plus en plus d’électronique …
Pour votre reportage de mariage, je serais tenté de vous conseiller de fuir les photographes qui n’en n’ont pas.
Ne vous dites pas que ça n’arrive qu’aux autres, j’ai déjà été sujet à cette mésaventure par le passé et personne n’en est à l’abri.